Carrefour Ventadour
Lo topin de la Marieta
Parution : 25/11/2007
ISBN : 9782952833220
315 pages
21,5 x 14,5 cm
23.00 €
Françoise de GOUSTINE - Luc de GOUSTINE
Lo topin de la Marieta
Un manuel de bouche devenu classique : 150 recettes traditionnelles limousines.
Nouvelle édition
Lorsque parut la première ébauche de notre cahier de recettes familial, nous n’aurions pas rêvé qu’il fit une si jolie carrière : réédité en 1986, 88, 94, et 2006… Étrangement, le Limousin était en 1979 la seule province de France dont la cuisine ne faisait l’objet d’aucun livre. Certes, des recettes circulaient, volantes, quasi clandestines, susurrées de la mère à la fille, ou du beau-père au gendre - car les hommes ne sont pas moins gourmands de secrets que leurs compagnes… Mais si l’une de ces recettes, dites « de bonne femme » par le latin de bona fama : « fameuses », et qui donnent faim ! – si l’une de ces recettes affleurait en public dans une revue ou un journal, on se ruait aux ciseaux. Vite, l’extraire et l’ensevelir dans le placard à confits ou à confiture ! Dieu, quel profond mystère entourait l’élaboration des plats inouïs nommés tortons et miques, milhassons et flaugnardes !

Cuisiner savamment – j’entends sur la base d’une connaissance certaine – n’était autorisé en Limousin qu’au terme d’une initiation. Cette confidentialité nous étonna. Impatients du silence qui pesait sur la pierre du canton ou la plaque de fonte de la cuisinière, il nous parut bizarre, même scandaleux, qu’une gastronomie originale et succulente demeurât au coin de l’âtre en Cendrillon, tandis que ses consœurs périgourdines, auvergnates, ses cousines des Landes et tantes berrichonnes, se pavanaient en librairie et jusque sur la carte des restaurants de la capitale. Nous avons mené la donzelle au bal du prince charmant… avec le succès que l’on voit, puisqu’ils eurent, en trente ans, une pléiade d’enfants. Oui, des douzaines de manuels, opuscules et albums ont fleuri, bourgeonné sur la branche offerte ; certains inutilement, d’autres avec une science estimable, et quelques-uns avec talent.

Lo Topin de la Marieta les salue tous et continue sa valse au bras des Lucullus de nos verdoyantes campagnes. Pour ses trente-sept printemps, il a même changé de robe, dans l’idée de séduire le prince, et ses petits-enfants. Mais son esprit reste le même : que la cuisine, ici cette alchimie originale née de la gourmandise et de la terre limousines, soit plus que jamais pour chacun une fête, par le goût partagé des choses belles et bonnes. Un avant-goût du Paradis, auquel nous croyons.
Un libre de gòrja devengut classic : 150 recetas del país de Lemosin.
Quante pareguet la prumiera esbaucha del nòstre quasern de recetas de familha, auriam pas jamai cregut qu’aguessa tant de preissa que siguessa tornat editat en 1986, 88, 94, et 2006… ’Quo era be farçaire qu’en 1979 lo Lemosin siguessa la sola provincia francèsa que sa cosina aguessa pas fach lo subject d’un libre.
Cosinar sabentament — vòli ieu dire en coneisser coma chal —, ’quo era pas autorizat en Lemosin qu’apres un biais d’iniciacion. Aquelas escondelhas nos estoneron. Lebretant d’aquel silenci que cachava la peira de caire o be la placa de fonta de la cosiniera, nos amestauvissiá e benabel nos semblava escandalós qu’una gastronomiá originala e lechosa demoressa dins son canton del mesma biais que la Cendrilhon, del mentre que sas parieras peiregordinas mai auvernhassas, sas cusinas de las Lanas e sas tantins de Berrí fasián sas fièròtas en librariá e mai treici a la carta daus restaurants de la capitala. Enadonc, avem menat la drollicha al baleti del Prince charmaire…

Luc de Goustine, auteur d’œuvres littéraires, politiques, historiques (lauréat de l’Académie française en 1979), journaliste, scénariste de télévision et traducteur-acteur de Shakespeare, Luc de Goustine a siégé au Conseil économique et social. Il est diplômé de l’École Pratique des Hautes Études - Section des Sciences historiques et philologiques.

Revue de presse
Consulter Philippe Delorme Point de Vue et Images du Monde
Consulter L’Auvergnat de Paris
Consulter Véronique Valade Limousin Magazine
Consulter Michel Peyramaure La Montagne
Consulter Vincent Buche Le Populaire du Centre
Consulter Simon Louradour La Montagne
Consulter Jean-Marie Boelle Le Figaro
Au fond du Bas-Limousin, près de Ventadour, Françoise et Luc de Goustine nous ont invités à la table de la Marieta, solide paysanne du siècle dernier… Lo Topin de la Marieta – prononcez « toupi » ! – nous livre les secrets de la bonne cuisine du Limousin.
Philippe Delorme
Point de Vue et Images du Monde
Retour au sommaire des articles
Pour celles et ceux qui pourraient l’ignorer, lo topin est la marmite à trois pieds suspendue au-dessus des braises dans laquelle mijotent des préparations qui n’ont rien de commun avec la cuisine hâtive des villes. Et la Marieta, elle, fut une solide et droite Limousine, dépeinte avec une respectueuse tendresse dans la préface de ce recueil de recettes, inspiré de la pitance qu’elle préparait quotidiennement pour satisfaire l’appétit de ses cinq derniers et fortifier le maître céans au retour des champs…
L’Auvergnat de Paris
Retour au sommaire des articles
Luc et Françoise de Goustine nous livrent dans cet ouvrage le merveilleux secret de ce temps où l’art de vivre était simple et reconnu des Limousins dans leur quotidien. Ce savoir « rabelaisien » nous réconciliera-t-il un peu avec nous-même ? Avec la Marieta, autour de la table… ce devrait être possible !
Véronique Valade
Limousin Magazine
Retour au sommaire des articles
Un retour aux recettes de jadis avec Françoise, Luc de Goustine… et la Marieta. Ceux qui se posent des questions sur le menu de leurs réveillons ou leurs repas de fêtes devraient bien consulter cet ouvrage qui leur en propose de plus savoureuses les unes que les autres.
Michel Peyramaure
La Montagne
Retour au sommaire des articles
Luc et Françoise font avec délectation et poésie le tour de ce qui fait le charme un peu rustique et, plus souvent qu’on le croît, raffiné, de nos tables limousines ; depuis les soupes paysannes jusqu’aux desserts des jours de fête, en passant par les poissons, les viandes et les « plats typiques » qui vous remplissent d’aise un chrétien pour la journée. Un ouvrage qui est bien plus qu’un livre de recettes, les auteurs ayant agrémenté la présentation des plats de réflexion générales sur la convivialité limousine qui fleurent bon leur terroir
Vincent Buche
Le Populaire du Centre
Retour au sommaire des articles
Françoise et Luc furent un jour inspirés par le topin de leur lointaine aïeule. A fouiller dans le souvenir et le savoir, ils y découvrirent toutes les subtilités de la bonne cuisine limousine et ils en firent un livre… Puisse Lo Topin de la Marieta trouver sa place dans chaque foyer.
Simon Louradour
La Montagne
Retour au sommaire des articles
Un ouvrage revigorant qui sent bon la France de toujours, et sait ne pas séparer la cuisine de son contexte historique, social et culturel. Une grande bouffée d’oxygène et de gourmandise.
Jean-Marie Boelle
Le Figaro
Retour au sommaire des articles
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net | Graphisme www.charlottelambert.net | IEO Difusion - IEO/IDECO - ZA plaine St-Martin - 81700 Puylaurens Remonter Repojar