IEO Edicions
Qualques nòvas d'endacòm mai (lg) (ATS 21)
Parution : 01/10/1976
ISBN : 9118
172 pages
11 x 18 cm
5.50 €
Florian VERNET
Qualques nòvas d’endacòm mai (lg) (ATS 21)
« Le pays des miroirs n’existait plus. Il y avait maintenant, la réalité, et, de l’autre côté des vitres, des glaces, du moindre reflet sur les eaux ou dans un regard, un monde silencieux, bâillonné, condamné à n’être qu’une reproduction inverse de cette réalité.
« La fin de la chronique est peu compréhensible pour moi. L’Anonyme se perd dans des considérations morales. Cependant une strophe qui rappelle les meilleurs moments du « clus trobar », clôture définitivement son texte. Strophe mystérieuse et prophétique qui annonce en vers laborieux entremêlés que dans les temps à venir, les prisonniers des miroirs finiront par se rebeller, par se rassembler et s’armer. Ils réussiront à briser les épaisses surfaces de verre, sortiront à nouveau à la réalité. La fin, apocalyptique sûrement, est perdue. J’ai oublié de dire qu’il ajoute, d’autre part, que le désastre sera annoncé par toute une liste de signes indubitables que les hommes de la réalité fausse ne comprendront pas. »
« Lo païs dels miralhs existissiá pus. I aviá ara, la realitat, e, de l’autre band de las vitras, de las glaças, del mendre rebat sus las aigas o dins un agach, un mond silenciós, badalhonat, condemnat a èstre pas qu’una reproduccion inversa d’aquela realitat.
« La fin de la cronica es pas de bon comprendre per ieu. L’Anonim se pèrd en consideracions moralas. Pasmens una estròfa que rapela los melhors moments del « clus trobar », acaba definitivament son tèxt. Estròfa misteriosa e profetic qu’anóncia en verses laborioses entrebescats que dins la seguida dels temps avenidors, los presonièrs dels miralhs acabaràn per se rebelar, per se recampar e per s’armar. Capitaràn a faire espetar las espessas susfàcias de veire, sortiràn tornamai a la realitat. La fin, apocaliptica benlèu, es perduda. Ai oblidat de dire qu’apond, d’autre part, que lo desastre serà anonciat per tota una tièra de signes indubitables que los òmes de la realitat falsa comprendràn pas. »

Florian VERNET (Béziers, 1941) est un linguiste, pédagogue et écrivain occitan. Ancien professeur d’occitan à l’Université Paul Valéry de Montpellier, il est également membre de l’Acadèmia Occitana-Consistòri del Gai Saber et aussi du conseil linguistique du Congrès Permanent de la Lenga Occitana.
Florian VERNET (Besièrs, 19 d’abril de 1941) es un lingüista, pedagòg e escrivan occitan. Foguèt professor d’occitan a l’Universitat Pau Valèri de Montpelhièr abans de prendre la retirada en 2006. Es tanben un dels membres de l’Acadèmia Occitana-Consistòri del Gai Saber e a l’encòp del conselh lingüistic del Congrès Permanent de la Lenga Occitana.

Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net | Graphisme www.charlottelambert.net | IEO Difusion - IEO/IDECO - ZA plaine St-Martin - 81700 Puylaurens Remonter Repojar